Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

Savez-vous ce qu'est le FOMO? Il s'agit de l'acronyme de l'expression anglaise "Fear of Missing Out" (Traduction: "La peur de rater quelque chose")

Ce terme décrit l'angoisse ressentie par certaines personnes à l’idée de manquer un événement intéressant, associée à l’idée que les autres mènent une vie plus trépidante, plus passionnante.

Il faut dire qu'avec l'avènement des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram & Co., nous voyons nos amis baignant dans leur bonheur familial, une connaissance qui publie les magnifiques photos de son dernier voyage autour du monde (avec plages paradisiaques, montagnes majestueuses, capitales branchées...), ce cousin qui s'est rendu à la dernière exposition artistique à ne pas rater à Paris, cette nièce qui s'est mariée en grandes pompes dans un château féérique perdu au milieu d'une campagne idyllique, etc... En bref, notre petit écran nous permet de comparer en permanence notre vie avec celle des autres, ce qui peut susciter envie ou jalousie.

Du coup, notre vie nous paraît fade et monotone. Et pour prouver aux autres que nous aussi, nous avons une vie intéressante et digne d'intérêt, nous remplissons notre agenda de loisirs et de sorties, de week-ends dans la dernière station de ski à la mode ou dans une station balnéaire chic, etc... Et bien sûr, nous prenons des photos de toutes ces choses que nous faisons, que nous publions ensuite sur les réseaux sociaux. Ce qui fait que nous entretenons en permanence ce voyeurisme et ce climat de compétition.   

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

Quand nos mamans, à Chéri et moi, nous demandent ce qu'on a fait le week-end dernier et que nous répondons: "Rien de spécial, on s'est reposés", elles sont toujours très surprises. Car oui, notre vie peut paraître ennuyeuse aux yeux de beaucoup de personnes. En effet, notre temps libre est consacré à des tâches ou des activités très simples: un peu de ménage, séances de course à pied, balades (ou grandes randos) dans la Nature, préparation de bons petits plats à la maison, lecture (mon roman préféré de tous les temps est Jane Eyre de Charlotte Brontë, j'adore le relire de temps en temps, je ne m'en lasse pas!), "matage" de films, boire de bonnes tasses de thé bien chaud, etc...

Alors non, nous n'allons pas spécialement au cinéma; non, nous n'allons pas boire un verre dans un bar branché en ville; non, nous n'aimons pas faire les magasins (sauf certains pour moi comme Botanic ou Nature et Découvertes, de temps en temps); non, nous n'allons pas danser jusqu'au bout de la nuit en boîte ou ailleurs; non, nous n'allons pas au dernier concert à la mode; non, nous n'allons que très rarement au restaurant, etc... 

Cela nous rend-il moins heureux que les autres? Pas du tout, bien au contraire!

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

Le problème, c'est que nous vivons dans une société du paraître et de la consommation à outrance.

C'est presque devenu une obligation et un signe de prestige aux yeux des autres de dire qu'on a acheté le dernier sac à main à la mode ou qu'on est occupé à des choses qui sortent de la routine du quotidien. Et si on n'a rien de prévu dans notre planning, on peut presque être considéré comme quelqu'un d'inintéressant, un raté...

Mais il y a de la magie dans l'ordinaire... 

Pour Chéri et moi, nos moments libres sont à peu près les mêmes, semaine après semaine, et s'articulent autour de tâches basiques comme se préparer un bon petit-déjeuner, aller faire les courses, préparer de délicieux cookies, jouer à un jeu de société (avec crises de fous rires garantis, surtout quand on invente des mots au Scrabble!), regarder un bon film à la télévision, faire un peu de sport (c'est important), faire un peu de dessin, etc... On ne sort jamais le soir, c'est pourquoi le couvre-feu d'il y a quelques semaines ne nous dérangeait pas du tout et ne perturbait en rien nos habitudes! Et nous sommes réellement heureux comme ça, nous savons apprécier à leur juste valeur chacune de ces activités qui semblent banales...  

En fin de compte, il existe peu de moments vraiment grandioses dans la vie, peu de moments extraordinaires à couper le souffle: on se rend au même travail, on fait la même chose, on est avec son conjoint et on s'occupe des enfants. On voit les membres de sa famille et les mêmes amis...

Et certains prétendent que ce genre de vie ne vaut pas la peine d'être vécu et qu'il faut au contraire toujours rechercher des moments de grands et magnifiques arc-en-ciels... Mais peut-être que nos vies simples et ordinaires regorgent de petites choses ou de petits moments qui sont déjà les arc-en-ciels que nous chassons!

Et nous avons tout simplement besoin d'yeux qui sont disposés à les voir!

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

Car tout est une question de perception. En effet, quand des choses (ou des personnes) sont autour de nous tous les jours, il est facile de les prendre pour acquises et de ne plus y prêter la moindre attention. Nous échouons alors à voir la magie en elles. 

Si seulement nous avions des yeux pour voir la magie devant nos yeux!

Etes-vous reconnaissants lorsque votre conjoint(e) vous prépare un bon repas? Ou quand votre enfant vous offre une fleur qu'il a cueillie dehors? Percevez-vous la magie du moment lorsque vous voyez ce héron majestueux s'envoler au-dessus des arbres, ou lorsque vous croquez dans cette fraise juteuse et savoureuse?

Tous ces moments simples, et que nous considérons (à tort) avec condescendance, sont pourtant ceux qui nous apportent le plus de bonheur, bien souvent... Pas besoin d'acheter le dernier modèle de téléphone portable d'une célèbre marque (la pomme croquée, par exemple), ou la dernière voiture décapotable qui en jette: il a été prouvé depuis bien longtemps que l'abondance de biens ne rend pas forcément plus heureux!  

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

N'avez-vous jamais pensé à cela: que votre passeport ne sera jamais rempli de tampons d'aéroports à l'étranger, que votre compte épargne ne sera jamais plein à craquer? Peut-être n'obtiendrez-vous jamais cette promotion, peut-être n'aurez-vous jamais cette villa immense et luxueuse que vous avez vue à la télévision ou peut-être ne partirez-vous jamais pour ce voyage autour du monde...

Est-ce si grave que cela?!

Chéri et moi ne souhaitons pas vraiment voyager à l'étranger. Pourquoi irions-nous à l'autre bout du monde alors que nous avons déjà la chance de vivre dans ce si beau pays qu'est la France? Sachons enfin reconnaître la magie de ce que nous avons à portée de main une bonne fois pour toutes! La Corse, le Périgord, le Pays Basque, la Camargue, voilà le programme de nos vacances de ces dernières années, et je peux vous assurer que nous avons vraiment été enchantés par ces régions si pittoresques et tellement riches sur les plans touristiques et culinaires! Au final, pas besoin de traverser des océans et de nous rendre dans des contrées exotiques pour être émerveillés par nos vacances!  

" Savoir se contenter de ce que l'on a: c'est être riche." Lao Tseu

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

Alors certains diront que que nous n'atteignons pas notre plein potentiel en tant qu'humain en choisissant d'avoir une vie plus simple et plus sobre. Peut-être ont-ils tort...

Peut-être que notre meilleur potentiel en tant qu'êtres humains est justement de ne pas viser ces moments grandioses, ces sommets de grandes aventures. Il s'agit au contraire de ralentir le rythme de la vie et de reconnaître la magie et la beauté de ce que nous avons déjà, juste en face de nous. Sachons être reconnaissants et remplis de gratitude pour toutes ces petites choses que nous possédons déjà...

" Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède déjà." Saint Augustin

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

"La modernité ne serait-elle pas en train de gagner, insidieusement mais sûrement, la bataille de l'aliénation définitive de la personne, en la rendant dépendante des outils (écrans) prétendant la libérer?"

Voici ce qu'écrivait Pierre Rabhi, l'essayiste et éco-agriculteur français, il y a quelques années dans son livre "Vers la sobriété heureuse". Cet ouvrage est excellent, je viens d'ailleurs de terminer une première lecture et je suis en train de le relire une seconde fois dans la foulée tellement il est pertinent. Je pense que j'écrirai un article dessus plus tard, mais en gros, l'auteur fait l'éloge d'un système où les habitants des nations prospères reviendraient à un mode de vie plus simple, plus proche de la Nature (sans revenir aux temps de l'Homo Sapiens, n'est-ce pas!) et s'affranchiraient ainsi d'une pseudo-économie qui nous pousse à donner une place considérable au superflu et à l'image que l'on donne de nous-mêmes... 

Car nous vivons en effet dans une société qui suscite en nous des désirs toujours renouvelés (merci aux publicités de tous genres qui jouent sur nos sentiments et notre égo), mais toujours inassouvis de par leur caractère éphémère: l'essentiel étant de susciter l'envie de ses semblables par l'apparence que l'on offre.

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

Et tout cela passe, entre autres, par ces réseaux sociaux que j'ai cités au tout début de cet article. Ils sont utiles dans certaines situations (comme de garder le lien avec des proches qui vivent loin, par exemple), mais sont néfastes sous bien des aspects car ils créent une véritable dépendance et du stress chez beaucoup de personnes.   

En menant une vie plus simple, nous nous libérons de cette logique du "toujours-plus" et de la boulimie consommatrice qui étreint le monde...

Car vous ne serez pas plus heureux en acquérant cette magnifique berline que l'on voit dans les pubs à la télévision (je roule dans une vieille Peugeot 206+ qui a fait quasi 5 fois le tour de la planète en terme de kilométrage, et je peux vous dire que je serai la plus malheureuse lorsqu'il faudra que je m'en sépare, tellement je l'aime!), vous ne serez pas plus heureux en ayant ce magnifique sac Longchamp ou Lancel (alors que vous en avez sans doute déjà beaucoup d'autres dans vos placards!), vous ne serez pas plus heureux en partant en voyage sur les plages paradisiaques des Seychelles, vous ne serez pas plus heureux en faisant de la chirurgie esthétique, etc... Tout ceci n'est que "vanité et poursuite du vent", comme dirait ce sage roi Salomon dans la Bible...

Le bonheur ne s'obtient pas à coups de "likes" sur votre profil Facebook, il s'obtient en ayant une vie modérée et simple (mais en s'accordant des PETITS plaisirs de temps en temps, il ne faut pas exagérer quand même!), plus proche de la Nature et des autres et, surtout, en étant satisfaits de ce que nous avons déjà...

Lorsque nous nous émerveillons de choses simples et banales et que nous développons la faculté de nous satisfaire de ce que nous possédons déjà sans envier les autres, alors c'est le début du bonheur...  

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

On n'atteint pas une vie riche de sens en y ajoutant plus de choses ou d'activités; au contraire, nous y parvenons en choisissant moins. Less is more

 

A très bientôt!

J'ai une vie simple et ordinaire, et j'aime ça!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article